Catégories

Transbo Les Wampas au Transbordeur, Villeurbanne le 24 mars 2009

Didier Wampas au Transbordeur

Étrangement, ce jour là, nous n’avons pas vu les messieurs maraboutants tentant de vendre et d’acheter des billets à la sauvette devant le Transbordeur, contrairement à leurs habitudes. Cette absence sera vite expliquée une fois rentrée dans l’enceinte de la salle, puisque la salle est vide… Bien sûr nous sommes arrivés parmi les premiers, dans les 15 réussissant à prendre possession des lieux à l’ouverture des portes.

Je suis médisant je vous avoue, la salle a fini par se remplir mais pas directement, les gens préférant, comme à leur habitude, passer l’attente du concert à picoler au bar du Transbo, où les boissons sont à un coût prohibitif (et encore je ne parle pas là des sandwichs sans beurre à 4.50€). Une fois un ami arrivé, nous voici parés à attendre, bien calés à proximité du soundboard. La salle, comme lors d’un concert de The Dø et Daniel Darc l’an dernier, était en ‘position’ faible contenance avec un grand rideau coupant l’accès à la majorité des tribunes assises de la salle, et cette fois-ci pas de couple en train de jouer à touche-pipi derrière nous.

Arrive donc la première partie : Dandy Freaks, étrangeté musicale qui m’a fortement rappelé Marcel et son Orchestre, à la fois de par leur style musical et aussi leur accoutrement scénique. Quelques chorégraphies dignes de boys-band plus tard, nous voici enfin en face des gens que nous sommes venus voir : Didier et ses acolytes prennent place sur la scène du Transbo.

Didier Wampas porté par la publicN’ayant pas encore acheté le dernier album des Wampas (rien n’est mieux que de découvrir cela en live que sur une galette pressée), on s’attendait à découvrir pas mal de nouveau morceaux, ce qui dans l’absolu ne fût pas trop le cas, beaucoup de grands classiques habituels des Wampas et aussi l’arrivée de morceaux vieux de 20 ans, tels que Touche Pipi ou Je Suis un Voyou.

Le public semblait plutôt réactif de là où nous étions, avec par contre quelques difficultés lors du traditionnel portage de chaises des Bottes Rouges. La scène fût envahie de toute sa largeur lors de Petite Fille, comme toujours avec les yeux de tous les gars dans la « fosse » en train de faire leur marché sur la fille qu’il essayeront de « pécho » à la fin du concert.

A noter la présence de Manu Chao à la toute fin. La guitare de Didier Wampas ayant rendue l’âme lors de Rising, il a laissé le public choisir le morceau de fin. Avouons cela aurait été bien bien mieux avec un Petite Voix en final, mais comme on dit : « on ne choisit malheureusement pas ».

En définitive, au prochain passage des Wampas à proximité… on y retourne, et on s’y amusera tout autant qu’à ce concert. C’est en fait purement impossible de ne pas bouger lors d’une de leurs prestations, ou alors il faut être tétraplégique.

Les Wampas Setlist Transbordeur, Villeurbanne, France 2009

Partager sur :