Catégories

Transbo -M- au Transbordeur, Villeurbanne le 6 novembre 2009

Second concert de -M- de la semaine après celui de la veille. J’allais à ces deux concerts avec quelques interrogations : Le Roi des Ombres, premier single de Mister Mystère me paraissait un peu mou, les autres titres entendus lors des promo télé et radio ne m’emballaient pas plus que ça… Ces deux concerts au Transbordeur seraient-ils au niveau de ceux que j’avais vu lors des précédentes tournées ? L’énergie des autres albums qui semble manquer au petit dernier serait-elle présente sur scène ?

Comme à son habitude depuis plusieurs années, -M- fait salle comble. Même pour la première partie, CongopunQ, la salle est déjà pleine. Peut être est-ce dû au fait que c’est le groupe de Cyril Atef, batteur habituel de -M-. Celui-ci est ici au chant, à la batterie et ajoute à tout cela un séquenceur. Son acolyte, Dr Kong, s’occupe de l’animation visuelle à base d’un rouleau de plastique. Un peu déroutant de prime abord… Vous me direz ce que vous en pensez.

Un peu plus tard, c’est au tour de -M- et sa troupe (7 ou 8 musiciens si j’ai bien compté) d’arriver sur scène. Enfin, on découvre en premier la troupe puisque -M- reste caché derrière le décor pendant tout le premier morceau. On devine seulement son ombre. Au moins, on est tout de suite dans le thème ! S’enchainent alors une dizaine de morceaux du dernier album où se glissent seulement deux anciennes chansons : Close To Me et La Bonne Étoile. Un peu longuet et pas très dynamique… Le concert est découpé en 3 parties (et autant de changements de tenues) par des interludes instrumentaux qui cassent un peu le rythme. Une coupure toutes les 5-6 chansons, ça fait un peu trop…

Il faudra attendre une bonne heure et quart pour que le rythme s’accélère avec Je Dis Aime. La troupe se compose alors uniquement d’une basse, d’une guitare et d’une batterie. Pas de fioritures sur ce titre : adieu clavier, samples, chœurs, retour à l’efficacité. Les titres suivants restent dans cet esprit même si les chœurs d’Ana Chédid se font trop présent à mon goût. Le dernier rappel se fera en acoustique avec uniquement -M- et sa guitare. Moment de calme pour finir même si le rythme global de ce concert n’était pas follement endiablé.

Au final, je reste un peu sur ma faim concernant ces deux prestations : le décor et le lightshow étaient très bien en place et assez originaux, -M- communique toujours aussi bien avec le public mais les nouveaux morceaux ne s’intègrent pas très bien avec les anciens, le rythme est globalement plus lent, la fratrie Chédid est extrêmement mise en avant aussi bien visuellement que dans le mix (la voix d’Ana est aussi présente que celle de -M- alors qu’elle ne fait que les chœurs… ).

J’espère que la setlist sera modifiée pour le concert du mois de mai sinon la Halle risque de sonner bien creux…


Partager sur :