Catégories

Muse au Galaxie, Amnéville le 1er novembre 2009

Mon premier concert de Muse et on ne peut pas dire que j’étais très enthousiaste… Je connaissais seulement quelques singles, provenant principalement de Origin of Symmetry et de Absolution, et beaucoup m’insupportaient à cause de cette respiration asthmatiforme quasi-systématique entre deux phrases. Je ne parle pas du dernier album beaucoup trop influencé (pour ne pas dire plus) par d’autres groupes à mon goût.

Enfin bref… nous voilà devant le Galaxie avec une organisation « à la française » c’est-à-dire une queue qui ressemble plus à un tas qu’à autre chose. Une fois rentrés, nous découvrons une immense salle, bien plus grande que je n’imaginais, mais très bien foutue contrairement à la Halle Tony Garnier. The Horrors assurent une première partie interminable, balance non faite… à oublier !

C’est au tour de Muse de prendre possession de la scène. Entrée sur scène originale : chaque membres est perché sur une colonne rétractable qui fait office d’écran. Après quelques morceaux, les lasers se reflètent sur le sol de la scène et illuminent la salle. On m’avait vanté les jeux de lumières du groupe, je ne trouve rien d’extraordinaire ou de déjà-vu…

Musicalement c’est efficace. Le groupe enchaine vite, peut être trop. Un peu de communication ne fait pas de mal. Beaucoup de morceaux du dernier album (logique) sont joués mais ils passent mieux en live qu’en version studio. En revanche, on sent bien la différence de compositions avec les morceaux plus en anciens. Le public est d’ailleurs plus réceptifs sur ces derniers. Le concert se termine sur Knights of Cydonia, sans doute le meilleur morceau de Muse. Il est à peine 22h ! Le concert n’avais pas commencé spécialement tôt pourtant…

Après avoir retrouvé quelques amis, nous avons longtemps cherché où boire un verre mais tout était (ou allait être) fermé dans la zone de loisirs jouxtant le Galaxie. A croire que les commerçants ne veulent pas profiter des 17 000 personnes sortant du concert et coincés par les bouchons présents sur l’unique route permettant de quitter les lieux. A 1h du matin, on était toujours coincé dans la voiture… Heureusement que le concert avait fini tôt !

Muse Setlist Le Galaxie, Amnéville, France 2009, The Resistance

Partager sur :