Catégories

Woodstower Festival Woodstower, Miribel-Jonage le 4 septembre 2010

Une bonne nuit de repos nous a permis de nous remettre d’aplomb après cette première journée de concerts au festival Woodstower. Au programme de cette seconde soirée, Jeanne Cherhal, Olivia Ruiz et Luke vont se succéder sur la grande scène.

cncrt_cherhal_woodstower_09Jeanne Cherhal vient promouvoir son quatrième album, Charade, sorti au printemps 2010. Contrairement à l’album où elle joue, seule, de tous les instruments, Jeanne est accompagnée pour ces concerts par les habituels guitariste, bassiste, clavier et batteur. Ça ne l’empêche pas pour autant de passer allègrement de la guitare au piano, voire au hullahoop. Jeanne communique beaucoup avec le public et a l’air contente d’être là, même si elle était le matin même à Paris pour manifester devant le ministère de l’immigration. Nous aurons donc droit à notre petit quart d’heure politique avec Pays d’Amour et un peu plus tard Les P’tits Papiers. Je m’attendais à un concert assez calme avec beaucoup de piano et au final, c’était bien plus rock que prévu. Une bonne chose, donc !

cncrt_ruiz_woodstower_09Le public, dont beaucoup d’enfants, arrive en grand nombre avant la prestation d’Olivia Ruiz. Après l’avoir vu en showcase il y a quelques années et en guest des Têtes Raides à Musilac, c’est la première fois que nous assistons à un vrai concert de la demoiselle. Et il y a de quoi voir ! En plus des instruments classiquement présents pour un concert, on pouvait voir trois cuivres, un accordéon et des percussions ce qui procurent une nouvelle énergie aux titres. Comme sur les albums mais c’est encore plus flagrant en live, je ne peux m’empêcher de penser à Dionysos sur certains arrangements. On reconnait bien la patte de Mathias Malzieu aussi bien musicalement qu’au niveau de l’attitude d’Olivia. Malheureusement, il ne viendra pas nous faire un petite visite sur scène… Le public répond bien présent et reprend en cœur les grands classiques.

cncrt_luke_woodstower_01Une fois le concert d’Olivia Ruiz terminé, une bonne partie du public rentre se coucher. Il faut dire que Luke et Olivia n’ont pas beaucoup de points communs. La musique de Luke est plutôt du genre dépouillé, sans chichi. C’est efficace. Le public resté semble apprécier et remue beaucoup. Le groupe emploie au mieux l’heure qui lui est accordée et enchaîne rapidement les morceaux sans blabla mais non sans prendre de plaisir. Une bonne conclusion pour cette soirée pleine de découvertes.

Jeanne Cherhal Setlist Festival Woodstower 2010 2010
Olivia Ruiz Setlist Festival Woodstower 2010 2010
Toutes les photos de la soirée sont sur cette page !


Partager sur :